Le Syndicat Index du Forum
Le Syndicat

 
Le Syndicat Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: SOS ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Syndicat Index du Forum -> Le Datapad -> Salon du savoir vivre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Félojia
Les chefs

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2012
Messages: 49

MessagePosté le: Mer 11 Juil - 14:06 (2012)    Sujet du message: SOS Répondre en citant

Dranor monta dans son vaisseau. Ce n'était pas la grande forme il était fatigué , et préoccupé. Ce n'était pas un bon jour pour partir en raid avec des vaisseaux de la république. Mais il avait dit qu'il serait là et le capitaine n'avait qu'une parole.
S'installant aux commande de son vaisseau, il démarra les moteurs, quittant le spatioport il repensa encore à ses mots :"promet moi de revenir!".
Il n'avait rien promis.


Le Corrélien XS avait commencé à prendre de la vitesse , le capitaine pianotant pour rentrer les coordonnées de rendez vous avec la force de frappe. Le temps que le calcul du saut hyperspatial s'effectue, il s'alluma un cigare. Il avait comprit ce qu'elle lui avait dit, mais ça n'arrivait pas a passer. Il ne faisait que ressasser tout ça imaginant la scène. Il avait de la peine car il l'aimait , revenant brusquement à la réalité, il esquiva de justesse un cargo sulustéen qui lui fonçait dessus. Le pilote du cargo l'insultait sur l'intercom du vaisseau. Dranor pris son intercom et lui renvoya :" Hey le sulustéen si j'avais un cul comme ta tronche j'aurais honte de chier alors écrase ou je te torpille!"
Dranor raccrocha l'intercom brouillant ses communications. C'était l'avantage d'avoir un module de guerre électronique à bord. Après tout on allait pas à la guerre tout nu.


Le capitaine boucla sa ceinture et enclencha le saut hyperspatial, le vaisseau fût catapulté à l'autre bout de la galaxie dans l'espace d'illum.
Il se regroupa avec la flotte de guerre et se plaça à l'avant du convoi avec plusieurs autres corsaires. Les vaisseaux de La République étaient parfaitement en formation alors que Dranor et quelques autres zigzaguaient de ci de là , donnant l'impression de vouloir engager le combat avant qu'il commence.


Puis la flotte impériale se profila à l'horizon d'illum, comme d'habitude la république n'avait pas l'avantage numérique....


Les vaisseaux passèrent à l'attaque, les chasseurs en premier, suivit des frégates et du croiseur calamari. Les croiseurs de l'Empire se placèrent en position défensive 
, formant ni plus ni moins qu'une énorme masse de vaisseaux entremelés. 


Dranor activa les systemes d'attaque et le module de contre mesures , jouant sur des manettes , quelques indicateurs passant au rouge lorsqu'il accélérat, 
foncant à toute allure vers les vaisseaux impériaux. 
Il avait poussé les moteurs à limite de leur capacitée , filant entre les tirs des chasseurs classe 6 , lachant quelques missiles guidés. 
A chaque appareil detruit, le champ de bataille se transformait un peu plus en un vaste depotoire. Le vaisseau du capitaine fût prit a partit par 5 chasseurs , esquivant les tirs des tubolasers impériaux, 
Dranor transpirait, la peur au ventre. Il n'était pas dans sa plus grande forme, son vaisseau etait secoué d'impact de laser. Le bouclier deflecteur arriere venait de tomber à 25 pourcents, 
il braqua le lance missile vers les cibles derriere lui et detruisit 3 chasseurs. La course poursuite s'enchainait entre les croiseurs impériaux. 
Une corvette de la république explosa non loin du cargo XS, l'onde de choc le projetant contre un croiseur imperial.Le capitaine eu juste le temps de changer de cap avant la collision, il transpirait à grande eau
son cigare à la bouche, il sentait la situation dégénérer et au fur et à mesure le combat penchait pour les impériaux. 
Dranor était toujours poursuivit par 2 chasseur , le champ de bataille ne laissait plus la place qu'à une énorme débandade républicaine, chaque pilote à présent ne voulait plus qu'une chose, sauver sa vie. 
Dranor aussi voulait sauver sa vie , peut être plus que personne. Il aurait dû dire qu'il lui pardonnait , après tout c'était lui qu'elle aimait , personne d'autres. Elle l'avait presque supplié de ne pas partir fâché.
Regardant à travers les vitres du cockpit, il n'y avait qu'explosions , zebrures vertes et rouges , des débris et quelques cadavres flottant dans le vide interstellaire.
Mais malgré ça Dranor ne pensait qu'à elle.
Trois impacts à l'arrière du vaisseau secouèrent le capitaine. Les impériaux étaient trop nombreux....
Presque la totalité des voyants du cockpit passèrent au rouge. Le capitaine regarda le panneau des pannes système. Sa bouche ne devint qu'un trou béant laissant tomber son cigare à terre.
Cette fois c'était bien la fin. Les moteurs étaient en panne, les systèmes de survie aussi. Dranor regarda à travers le cockpit et vit une épave de chasseur s'approchant à grande vitesse. 
Les commandes ne répondaient plus, le vaisseau dérivait, les chasseurs lâchèrent le vaisseau du capitaine pris pour cible le pensant perdu.


Dranor aussi se pensait perdu , il voyait la carlingue se diriger droit sur lui et couru dans la coursive essayant de quitter le cockpit.
L'impact fut violent. Brisant la cabine qui se dépressurisa à l'instant même. Le capitaine s'accrochait au grillage du sol pour ne pas terminer dans le vide interstellaire.


Lâchant prise et se retrouvant aspiré , le sas de sécurité eu juste le temps de se refermer avant qu'il ne soit éjecté à l'extérieur.
Dranor souffrait du dos, l'impact avait été d'une violence extrême.Le capitaine courut jusqu'à la capsule de sauvetage , rentra dedans et la verrouilla. Il activa la commande d'éjection. Rien ne se passa.
Il réessaya a plusieurs reprises sans succès. 


Le vaisseau dérivant toujours il saisit son holo , espérant juste qu'il marche toujours. 


Il appela .On décrocha.


Il cria pour couvrir le bruit d'explosions et de taules froissée dans le vaisseau:


-"mon amour je suis désolé, je ne reviendrais pas aujourd'hui.... L'assaut sur la flotte d'illum a été terrible... Ca va être terminé pour moi. Je t'aime plus que personne ne t'aura jamais aimé, adieux ma belle."


C'est cette phrase qu'il aurait aimé qu'elle entende...


La jeune femme ne reçu que ceci :


-"...mour .... Je....olé, ....revi....rais ....pas ... L'a.... illum.....terrible... Ca..... terminé ....moi.... t'aime ....per... ne t'au..... aimé.... dieu....belle..."


Le holo s'éteignit .... Dranor le frappa de rage contre la parois de la capsule et le brisa.
Le capitaine était assis , pleurant amèrement attendant sa dernière heure. 






 
La jeune femme fait les cent pas dans son cargo les yeux fixés sur son holocom désespérément silencieux. Dans un état d'inquiétude extrême, ses lunettes noires sur son nez pour cacher les yeux rouges d'avoir passer plusieurs heures à pleurer. Que lui arrivait elle, jamais un homme ni même une femme l'avait mis dans cette état. Par habitude depuis son débarquement forcé sur Tattooine et son abandon, elle avait toujours suivi son instinct sans jamais s'attacher. Dès qu'on lui prenait la tête,elle souriait et lancer un : merci, c'était chouette, on reste copain hein? Et passait à autre chose. 


Mais là non, elle s'accrochait. Son expression change petit à petit quand elle repense à la soirée d'inauguration de casino que leur cantina hébergeait. La colère l'envahit.


Oh il avait bien manœuvré le Rick, "venez vous avez besoin de vous détendre une place avec un banc et nous discuterons, vous travaillez trop".. Ou autre balivernes de ce genre. Oui, elle travaillait beaucoup surveiller les Loups qui veulent entrer dans le bureau du patron ou les serveuse descendant pour lui voler ses clients en leur offrant un verre...Elle avait acceptée, pensait elle qu'il avait flashés sur elle le Rick, oui bien sur pensait elle qu'il essayerait de faire ce qu'il avait fait non.. il la savait en couple. 


Alors quand il s'approcha pour l'embrasser et qu'elle esquiva, elle ne s’ombragea pas, il essayait il ratait. Mais quand son Pote Davick intervint, là elle voit rouge, elle hurle, vocifère, insulte, ils avait parié que Rick la mettrait dans son lit? ou quoi? 


Elle s'en va, bien décidée à mettre le plus de distance possible entre elle et ce séducteur ! "Vas te faire prendre par un esclave de Hutt devant son maitre " avait elle hurlé alors qu'il essayait de lui faire croire en son innocence. Bien entendu, Il finit par la rattraper, qu'était elle un fantasme? Là l'erreur fatale, mais inéluctable pour Félojia, Si fantasme elle est,alors si elle l'embrassait et qu'il ressentait qu'elle ne le désire pas, il lui foutrait la paix.


Le baiser est froid, sans passion et rompu rapidement. 


Félojia s'en va se réfugier dans le seul endroit où elle peut être seule. Une longue nuit commence, une nuit sans sommeil pleine de remord et de honte : sentiments qu'elle ressent pour la première fois. Elle lui parlera, il doit savoir.


C'est ce qu'elle fait quand l'Holocom sonne le lendemain et que Dranor prend de ses nouvelles, elle lui demande de la rejoindre, ce qu'il fait.
La scène est terrible pour la jeune contrebandière ayant du mal à trouver les mots, lui expliquer, lui prouver sa bonne foi. Elle avait toujours vécu ainsi, elle ne pouvait changer du jour au lendemain. Même si ce jour elle commence doucement, avant jamais elle ne serait venue avouer une telle chose, elle aurait trouver un terrain d'entente. 
Il devait partir en raid contre les impériaux, ne pars pas avait elle supplié, mais rien n'y fait. Elle le regarde partir impuissante, la seule promesse qu'elle a pu lui soutirer et qu'elle l'appelle quelques heures plus tard.


Les quelques heures étaient passé depuis longtemps, et toujours pas de nouvelles, devant elle un verre de Whisky intact depuis des heures, tournant comme un wookie en cage, morte de peur et d'inquiétude.


La nuit est tombée depuis longtemps quand enfin l'holocom crache des mots incompréhensibles couverts par des bruits effrayants




-"...mour .... Je....olé, ....revi....rais ....pas ... L'a.... illum.....terrible... Ca..... terminé ....moi.... t'aime ....per... ne t'au..... aimé.... dieu....belle..." 


La voix déformée mais reconnaissable de Dranor, un sentiment d'horreur l'envahi, elle enregistre le message, prend son blaster fait chauffer les moteur et file à Aldérande voir la seule personne en qui elle a confiance et qui l'aidera: sa patronne. Ils devaient partir à la recherche de Dranor, de son homme, dussent elles réquisitionner toutes les escouades du syndicat.




 
  
Dranor attendait assis dans la capsule, recroqueville sur lui même, le vaisseau secoué d'impacts, il repensait a Félojia. Ca n'aurait pas dû finir comme ça, c'était trop bête.Elle avait fait une erreur oui sans aucuns doutes. Avant de partir, morghan avait bien essayé de lui faire un lavage de cerveau mais ça n'avait pas prit. Dranor savait que félo avait été honnête, et d'ailleurs il lui aurait pardonné très vite. Cependant elle ne le saurait jamais. Il allait mourir la seul, ne sachant même pas si elle avait reçu son message.


D'un excès de rage il frappa sur les contrôle de la capsule avec violence. Dranor n'avait pas envie de mourir, pas maintenant, il avait trop de projets à réaliser avec elle.


-"Mais la putain de ta mère tu va fonctionner!?  Allez saloperie!!! Tu vas foncti...........haaaaaaaa!!!"


Les systèmes s'allumèrent dans la capsule qui fût éjecté dans le vide interstellaire. Dranor était plaqué contre le plancher de la capsule et arriva a se hisser difficilement sur le siège.
Bouclant sa ceinture il regardait son vaisseau à la dérive, le cockpit avait été complètement écrasé et éventré par l'impact du chasseur.
Puis, se concentrant sur les commandes de la capsule, il activa la balise de secoure. Pourvu que quelqu'un le détecte.
La capsule commença  rentrer dans l'atmosphère d'Illum. Dranor était en train de cuire,il transpirait grinçant des dents sous les G de la rentrée atmosphérique.
Les rétro-fusées s'activèrent et la capsule alla s'écraser dans un tas de neige, roula , fit quelques tonneaux et s'immobilisa.


Dranor lui était inconscient un léger filet de sang coulait de son oreille. 


 
Dranor repris conscience au bout d'un certain temps, il n'avait aucune idée de l'heure qu'il était. Ses cheveux étaient plein de sang, et son tympan gauche le faisait souffrir. Dranor était la tête à l'envers accroché dans le siège de la capsule.
D'une main tremblante il décrocha la ceinture quatre points et s'écroula dans un grand cri de douleur, tombant.


Il avait l'impression qu'on lui avait brisé tout les os. Son visage était tuméfié du à la brusque décélération de la rentrée dans l'atmosphère. Les voyages en capsule de sauvetage c'était pas du grand luxe...c'était sa première expérience , et il aurait préféré voyager en première classe.


"fils de pute! Bordel!! ça fait mal..."


Dranor se tordait de douleur , tapant la cloison de sa main en carbonite comme pour essayer de la dissiper puis tirant sur la poignée d'éjection de la porte il se hissa a l'extérieur , basculant et roulant de son long dans la neige d'ilum.


Il resta quelques minutes groggy dans la neige avant de se relever avec difficulté .
Le temps était clair et il voyait deja approcher des forces impériales. Ca sentait pas bon , des éclaireurs avaient du détecter la capsule quand il s'était écrasé.


Les impériaux le mire en joue , Dranor dégaina et en dessouda trois. Puis il se fit toucher dans le dos et a la jambe, s'affalant dans la neige rougie de son sang. 
Il hurlait de douleur. Il le passèrent à tabac et il perdit connaissance sous les coup de crosse des soldats.
  
Le capitaine se réveilla torse nu dans une cellule , ses poignets entravés dans le dos. Une zabrak se tenait près de lui , elle le regardait froidement avec un instrument à la main. Dranor se dit , pitié , pas dans les fesses...
Une goutte de sueur perlait sur son front. Il eu un instant de doute lorsque elle s'approcha de lui avec cet objet de forme phallique.
Un seau était disposé près de lui . La zabrak trempa une éponge dans le seau d'eau et lui passa sur le visage et sur le torse. L'eau était bonne , et les hématomes du capitaine apprécièrent grandement.
Il sourit à la femme lui adressant ces quelques mots: 
"hoo et en plus on me fait la toilette, ça fait du bien merci vraiment! Et puis merci tien pendant que j'y suis!"


La zabrak le regarda toujours froidement. Elle appuya sur le bouton de l'objet qu'elle tenait en main et celui ci fut parcourut d'un arc électrique. Dranor commença a faire la grimace alors qu'elle approchait cette chose de son visage.


"Heuuuuu je passe mon tour!"


Elle lui colla sur les joue puis sur la poitrine , Dranor fut traversé par le courant électrique. Hurlant comme il n'avait jamais hurlé auparavant.


La Zabrak l'interrogea, son nom , son escadron, les plan d'attaque , tout un tas de questions.
Le capitaine répondait du tac au tac les traits du visage tirés par la douleur.


"appel moi comme tu voudras chérie, t'a un ptit peu trop de cornes et de tatouages à mon goût , mais je suis sur que toi et mon on va vivre des trucs sensas ensemble."


Puis il crachat une glaire de sang sur son armure finissant par un mot doux:


"pétasse!"


Elle lui assena un coup de poing dans la mâchoire. La tête de Dranor valdingua en arrière. Il crachat une molaire avec un filet de sang.


"ha c'est que t'aime ça façon tigresse!"
Dranor jouais la provoque, il n'avait plus que ca en stock...


  
La jeune femme ne met pas longtemps à réagir, le temps de se poser sur le spatioport , de sauter dans un taxi. A peine celui ci arrivé devant la cantina d'Aldérande que Félojia saute hors du véhicule et se rue telle une furie dans les escaliers.


Elle file dans la salle principale personne,  dans le bureau personne, d'où elle est, elle entend la voix d'Yssis au balcon. Sans réfléchir, la pleine vitesse dans les escaliers, ventre à terre ne s'arrêtant même pas pour reprendre son souffle, elle interpelle sa patronne et lui fait entendre l'enregistrement du SOS de Dranor. 


A peine entendu, la contrebandière en chef arrive à garder son sang froid, et triangule les coordonnées navette. Un sourire se révèle sur le visage d'Yssis, elle l'a retrouvé.


Les ordres fusent, avis au syndicats Opération de sauvetage d'urgence un hommes à trouver et sauver, Tous aux vaisseaux direction Illum.
A peine l'ordre donné que plusieurs vaisseaux filent vers la planète glacée. 


Talims, Blaanid, Artorius, Yssis, Félojia débarquent sur place.. Tous sont aux aguets observant la patronne trianguler de nouveau un signal mais cette fois celui de la capsule de sauvetage écrasée dans le coin.
Les recherches commencent non loin d'un camps impérial, la navette est là vide de tout occupant. Des traces de sang et de luttes dans la neige font grimacer d'horreur Félojia, pas le temps de s’apitoyer.


Commence alors un long travail de recherche, le groupe se sépare en deux, chacun cherchant dans un coins, n’épargnant ni la faune ni les impériaux qui essayent de leur barrer la route vers l'homme surement séquestré. 


Félojia hurle le noms de Dranor aux travers des plaines glacées et des grottes qui sont entièrement fouillées et nettoyées. C'est alors qu'ils le voyent, Une mandalorienne le torturant.


Dranor semble vivant, du moins encore pour le moment. Dans un sale état mais vivant!




  
Cela faisait déjà 24h que Dranor était retenu dans la base impériale. Il était toujours assis sur sa chaise un filet de sang séché au coin de la bouche . Il avait le visage tuméfié, des hématomes sous les yeux.La zabrak l'avait malmené , et c'était encore loin de la vérité. Dranor n'avait plus envie de rire. Il se contentait tout simplement de hurler de douleur à chaque interrogatoire. L'avenir s'annonçait peu radieux, et sa compagne lui manquait terriblement. Il se sentait idiot d'être ici, seul à la merci d'une femme qui le tourmentais.
Il était mort de peur ne sachant pas se qui allait lui arriver, il espérait qu'on vienne le sauver mais tous devaient le penser mort il écarta cette option, il devait essayer de s'échapper mais comment ? Il n'en avait aucune idée .


Alors que la zabrak revenait pour une nouvelle séance de torture, il la vit se tenir devant elle droite comme un i . Un bref éclair passa au niveau de son cou. La tête de la femme vacilla puis se décrocha de son cou , venant tomber a ses pieds, dans flot de sang,décapitée. Son corps s'affalant à terre et Dranor aperçut la silhouette de Talims derrière la zabrak , rangeant sa lame. Puis arrivèrent les autres , Yssis , blaanid , puis encore d'autres. Félojia était parmis eux. Dranor n'avait plus la force de pleurer, les solides bras de noldull vinrent le placer sur ses épaules. Puis ils l'emmenèrent en dehors du complexe impérial. Le syndicat avait tout nettoyé, les corps parsemaient les lieux.


Se dirigeant dans la neige, ils prirent la navette et Dranor embrassa félojia , ils étaient de nouveau réunis, grâce au syndicat...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 11 Juil - 14:06 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Syndicat Index du Forum -> Le Datapad -> Salon du savoir vivre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com